De hautes personnalités politiques, militaires et des chefs d’entreprises publiques djiboutiens seraient impliqués dans un trafic d’armes, selon un rapport de E.X.X Africa, une société spécialisée dans l’analyse des risques politiques et économiques en Afrique. Il s’agit d’armes venant du Yémen et de la Chine, destinées à alimenter des conflits dans la Corne de l’Afrique. View the original article here.