Les Mozambicains ont voté mercredi pour élire leurs maires, un scrutin sous haute surveillance après une campagne qui a ravivé les tensions entre le parti au pouvoir, le Frelimo, et son éternel rival, la Renamo, engagés dans des pourparlers de paix. View the original article here.